People Salvation Movement

Il faut que l’acquittement des Rwigara inaugure une nouvelle ère pour la liberté d’expression

Après que la Haute Cour de la République siégeant à Kigali a acquitté Diane Rwigara et sa mère, Adeline Rwigara, de toutes les charges retenues contre elles et a ordonné leur remise en liberté, Joan Nyanyuki, directrice du programme Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs à Amnesty International(A.I), a déclaré :

«Diane et Adeline Rwigara n’auraient jamais dû être poursuivies pour avoir exprimé leurs opinions. Bien que nous nous réjouissions de leur acquittement et de leur remise en liberté, nous craignons que le droit à la liberté d’expression demeure menacé au Rwanda.

«Nous appelons les autorités rwandaises à s’inspirer de ce jugement pour s’efforcer de mieux tolérer et accepter les opinions divergentes ou critiques. Cette décision de justice doit être un premier pas vers la fin de la répression au Rwanda», a-t-elle poursuivi.

La Haute Cour de Kigali a jugé insuffisante et non fondés les charges d’incitation à l’insurrection et falsification de documents et incitation à la violence. L’opposante Diane Rwigara et sa mère ont été acquittées près une année de poursuite judicaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

shares